Nutrition
du Cheval Athlète
Retour à l'accueil

Besoins nutritionnels

Pour les chevaux à l’exercice, les apports énergétiques recommandés ont été proposés pour le cheval de loisirs et de selle (Martin-Rosset, 1990 et 2012), pour différents types d’utilisation (manège ou extérieur) et différents niveaux de travail.

 

L’étude de la dépense énergétique (DE) des chevaux a permis d’établir des recommandations en fonction de trois catégories de travail (léger, moyen et intense).

Dans l’objectif d’affiner les apports énergétiques chez le cheval à l’exercice, nous avons choisi de poursuivre l’étude de la DE à l’exercice pour différentes disciplines équestres, grâce à l’évaluation de la charge de travail réalisée par le cheval.

En effet, cette dernière, dépendant à la fois de l’intensité des exercices effectués (évaluée par exemple par la consommation d’oxygène (VO2), la fréquence cardiaque (FC) et la vitesse) et du volume du travail (évaluée par exemple par le nombre d’heures d’entraînement hebdomadaires et la durée de chaque séance), est spécifique de la discipline considérée.

 

En conséquence, la DE varie fortement entre les disciplines (galop, trot, sauts d’obstacles, endurance, etc.) et au sein même d’une discipline en fonction du niveau du cheval (jeune, amateur, haut niveau de compétition, etc.).

 

Depuis 2010, notre équipe, en collaboration avec des spécialistes de la physiologie de l’exercice chez l’athlète humain, mène des travaux chez le cheval d’endurance et le cheval trotteur. Nos travaux sont basés sur la mesure des échanges gazeux en conditions de terrain grâce au K4b2 équin.