Nutrition
du Cheval Athlète
Retour à l'accueil

Apports nutritionnels

Pour les chevaux à l’exercice, les rations sont formulées de manière à répondre à d’importants besoins énergétiques qui ne peuvent être couverts par la consommation exclusive de fourrages.

A cette fin, ils reçoivent, en général, des céréales, matières premières riches en amidon en complément des fourrages.

Bien que l’amidon soit digéré presque en totalité dans l’ensemble du tractus digestif (> 97 % de l’amidon ingéré) (Julliand et al., 2006 ; Zeyner, 2008), la partition de sa digestion dans les différents compartiments semble varier en fonction de la quantité ingérée, de son origine botanique et de sa forme de présentation.

Ceci peut avoir un impact en termes de nutrition comme de santé digestive pour le cheval.

  • Selon que la digestion de l’amidon a lieu dans l’estomac, l’intestin grêle ou le cæcum et côlon, elle va générer des produits de nature et de valeur énergétique différente comme du glucose, dans l’intestin grêle, et du lactate et des acides gras volatils, dans l’estomac et le gros intestin.Dans l’objectif de préciser la valeur alimentaire de la ration, nous étudions la digestion dans les différents compartiments du tractus digestif du cheval ;
  • Une dégradation importante d’amidon dans l’estomac et les fermenteurs post-iléaux pourrait être à l’origine de modifications de l’écosystème gastro-intestinal qui peuvent avoir deux conséquences majeures : i) une modulation de l’apport énergétique de la ration et, ii) l’apparition de pathologies dont les répercussions sur la santé du cheval et son devenir d’athlète sont potentiellement graves. C’est le cas, par exemple, des ulcères dans l’estomac ou des coliques et des fourbures (Garner 1978 ; Rowe et al., 1994 ; Bailey et al., 2002 ; Millinovich et al., 2006 ; Nadeau et Andrew, 2011). Dans l’objectif de proposer une valeur santé de la ration, voire des aliments, nous menons des investigations sur l’écosystème microbien gastro-intestinal équin.

Pour cela, nous menons des travaux à partir d’analyses quantitatives de données publiées en digestibilité. Nos travaux sont également basés sur des mesures de la digestion conduites avec des chevaux à l’entretien ou à l’exercice.